​CISSS libre parole


Dernière heure du 21 septembre 2018

La presse plus

SANTÉ

AU CENTRE DE L’ATTENTION DES PARTIS

Selon un récent sondage Ipsos, la santé domine, de loin, les enjeux les plus importants pour les électeurs dans cette campagne électorale. Tous les partis, dans la première moitié de campagne, ont d’ailleurs multiplié les annonces en santé. Survol. 

CAROLINE TOUZINLA PRESSE

ACCÈS À UN MÉDECIN OU UNE SUPERINFIRMIÈRE

n CAQ : Augmentation des heures d’ouverture des groupes de médecine familiale (GMF) et des CLSC. Chaque Québécois aura accès à un médecin de famille et il pourra le consulter – lui ou une infirmière praticienne spécialisée (communément appelée superinfirmière) – en moins de 36 heures en cas de besoin.

n PLQ : Ajout de 25 nouvelles super-cliniques qui seraient ouvertes 7 jours sur 7, durant 12 heures. À ce jour, le gouvernement a ouvert 49 super-cliniques un peu partout au Québec ; à un établissement de sa cible de 50 promises lors de son plus récent mandat. Poursuivre le déploiement de 2000 superinfirmières un peu partout au Québec.

n PQ : Avoir accès à une superinfirmière ou à un médecin au CLSC, tous les jours, jusqu’à 21 h, y compris le samedi et le dimanche.

n QS : Donner accès à toute la population à des professionnels de la santé, dont des médecins, notamment grâce à la révision des modalités de formation dans les facultés de médecine et ainsi augmenter le ratio de médecins diplômés en médecine de famille par rapport à ceux qui sont diplômés dans une spécialité.

CONDITIONS DE TRAVAIL DES INFIRMIÈRES

Les quatre partis s’engagent à éradiquer les heures supplémentaires obligatoires des infirmières, mais les moyens pour y arriver varient selon le parti. Dans un débat, la candidate du PLQ Gertrude Bourdon a affirmé que les heures supplémentaires obligatoires pourraient être éliminées complètement d’ici deux ans grâce aux effets des réformes du ministre de la Santé sortant, Gaétan Barrette. La CAQ tentera de le faire dans la première année de son mandat. Le PQ, lui, promet de débloquer un fonds d’urgence de 10 millions de dollars. Tous sont également ouverts à adopter une loi sur les ratios infirmière-patients selon les résultats des projets-pilotes en cours.

RÉMUNÉRATION DES MÉDECINS

La CAQ, le PQ et QS veulent rouvrir l’entente avec les spécialistes. La CAQ – tout comme QS – prévoit ainsi récupérer 1 milliard de dollars par an. Le PQ promet un gel de la rémunération des médecins dès cette année. Pour le PLQ, pas question de rouvrir l’entente qu’il a négociée. Le PLQ compte sanctionner les médecins de famille, si nécessaire, pour qu’ils suivent 90 % de la population d’ici 2022. QS envisage également le salariat pour les médecins en établissement.

PROCHES AIDANTS, AÎNÉS ET SOUTIEN À DOMICILE

n CAQ : Doubler le crédit d’impôt pour aidant naturel jusqu’à concurrence de 2500 $. Le parti veut soutenir la construction de 20 maisons Gilles-Carle, en plus de construire des maisons des aînés en partenariat avec le privé. La CAQ souhaite faire adopter une politique nationale québécoise sur les proches aidants.

n PLQ : Investir 200 millions de plus par année pour ajouter du personnel offrant des soins à domicile, en plus de revoir les ratios en CHSLD et d'y développer 1500 nouvelles places. Une ligne d'écoute sera aussi créée (TEL-AÎNÉS) pour briser leur isolement.

n PQ : Mettre en place une politique pour les proches aidants, contenant notamment huit heures de répit par semaine. Le parti souhaite aussi augmenter le soutien à domicile d’au moins 100 millions par année pendant 5 ans.

n QS : Offrir un meilleur soutien aux proches aidants ainsi qu’un salaire décent et une formation adéquate aux travailleurs des services de soutien à domicile.

AUTRES ENGAGEMENTS EN SANTÉ

n CAQ  : Instaurer la gratuité pour les deux premières heures de stationnement à l’hôpital et un prix plafond entre 7 $ et 10 $ par jour selon la région. S’attaquer au problème de surdiagnostic médical ainsi qu’à la surconsommation de médicaments. Couvrir les frais du premier cycle de fécondation in vitro.

n PLQ : Offrir, sans frais, une deuxième carte d’assurance maladie aux enfants de moins de 14 ans. Élargir la couverture de soins dentaires pour les enfants et les aînés. Permettre aux pharmaciens d’administrer des vaccins pour éviter aux gens d’avoir à se rendre dans une clinique pour en recevoir. Offrir gratuitement les deux premières heures de stationnement à l'hôpital – prix plafond à 7 $ par jour – aux usagers occasionnels, et l’offrir gratuitement pour toute la durée des séjours des patients atteints de maladies chroniques ou nécessitant des traitements réguliers comme la chimiothérapie.

n PQ : Couvrir le premier cycle de fécondation in vitro pour les couples infertiles. Donner davantage d’autonomie aux 200 000 professionnels de la santé autres que les médecins.

n QS : Nationaliser le domaine du médicament (Pharma Québec) et établir une assurance dentaire publique pour tous.