​CISSS libre parole

 Perte de sens...                                                                                                                                                                                             Mai 2016

Quatre mois où je ne me suis pas commise sur le site… Ce n’est pas que je n’ai pas pensé à vous transmettre mes états d’âme,  c’est plutôt qu’à chaque fois que je me suis mise au clavier mes propos me semblaient redondants et sombres.   Après une année, toujours en manque de sens, les rêves de retraite font surface ou l’ouverture d’un resto ou fuir à la campagne et vivre au gré du vent.  Tout est si sombre dans le réseau que je ne pouvais me résoudre à transmettre mes sombres idées, moi l’optimiste de service.

Pendant ce temps, j’ai discrètement interviewé mes collègues et amis œuvrant dans le réseau un peu partout au Québec comme cadres intermédiaires ou supérieurs.  Bref, je me suis informée, j’ai questionné en me disant que je découvrirais de belles histoires à vous raconter … OUFFFF, ma seule consolation est de constater que je ne suis pas seule à vivre ce que je vis… La perte de sens est nommée par toutes les personnes que j’ai croisées, peu importe la clientèle avec laquelle elles œuvrent ou qu’elles travaillent dans les secteurs administratifs.

La loi du silence arrive en second.  Tous conviennent que celle-ci est liée à notre ministre de la santé et selon la nature des PDG l’effet s’accentue, ou non, dans leur propre organisation.  Le mot d’ordre est que tout doit être parfait et ne pas soulever de vagues médiatiques. Vient ensuite la  charge de travail de plus en plus grande avec des échéanciers de plus en plus serrés, ce qui se traduit par des semaines de travail sans fin, des teints blafards et des vacances reportées…

Au fil de mes conversations, j’ai été choquée de mesurer combien la loi du silence est étouffante!!! À chaque partage, voir même confession, c’est toujours sous le sceau du secret, car chacun précise que « ça doit rester entre nous ».  Plusieurs m’ont mentionné la négligence qu’ils font à l’égard de leur famille et leur santé … des drames humains semblent poindre à l’horizon.  Moi-même, je ne suis pas à l’abri, ho que non!!!  Quelques personnes ont découvert le site «CISSSLIBREPAROLE », ils m’ont confié combien les chroniques étaient réconfortantes mais avouent du même souffle ne pas s’inscrire à la page Facebook de peur d’y être associé.  Une personne m’a dit que c’était un plaisir secret… Pensez-vous que j’ai mentionné être la Cadre à Barette?!??! Seuls quelques membres de ma famille, triés sur le volet, connaissent mon « commitment ». 

Au fil des conversations, les rêves de retraite sont nombreux, le malheur nommé par certains est d’être jeune!!!  Ils rêvent de nouvelles carrières, hors du réseau, alors qu’ils sont des gestionnaires de qualité  Les cadres rencontrés ne sont pas fatigués mais bel et bien usés et désenchantés.  Mais tel le lapin « Energizer », ils se rendent tous les jours au boulot, s’accrochant un sourire à la sortie de la voiture, toutefois les retours sont souvent chargés de larmes dans la voiture, le lieu privilégié pour se laisser aller, quand on part du bureau à la fin du jour.

Au bout du compte je suis dans la période la plus noire de ma vie professionnelle…. Moi l’optimiste qui a tendance à rire de mes malheurs, je ne peux me résoudre à transmettre mensuellement les pensées de la cadre à Barette… Je m’engage à venir faire des coucous aux trimestres, à moins qu’un WOW ne se produise d’ici là!  On se recroise bientôt, d’ici là prenez soin de vous!!!

La Cadre à Barrette Mai 2016