​CISSS libre parole

LES WOWS de septembre 2018! (mi-septembre/fin septembre)

L'état des lieux quant à l'accès à un médecin de famille au Québec: un remarquable portrait factuel détaillée qui met en relief les ajustements requis, au-delà des chiffres globaux pour tout le Québec (cf. les 2 boutons ci-dessous). Il y a des déserts alimentaires mais aussi des pannes d'accès à un médecin dans des milieux moins favorisés. Quelles sont les solutions proposées pour y remédier? Et quand aurons-nous un portrait aussi détaillé sur l'assiduité et l'accès en continu à ce médecin de famille? Notons que cette analyse nous est accessible grâce au travail d'une journaliste - et non pas d'une agence gouvernementale: y voyez-vous une incongruité quant à la transparence dans le réseau?

​​​​​+

LES WOWS d'août 2018! (début août/mi-août)

Alors que les citoyens et citoyennes sont de plus en plus à l'écoute des propositions que les 4 principaux partis politiques québécois vont mettre de l'avant en campagne électorale, notons une récurrence de certains enjeux depuis les dernières années (comme un bégaiement!...): la lenteur mais aussi l'incapacité à corriger le tir  dans l'exécution de politiques par ailleurs fort pertinentes (ex: guichet d'accès à un omnipraticien) & la perte de sens aussi bien que la dévalorisation du travail des intervenants (voir 2 exemples dans les boutons ci-joints). Souhaitons que ces enjeux seront abordés par ceux qui aspirent à nous gouverner!

​​​​​+


M. Belleau « a réussi à démontrer par une preuve suffisante un manquement aux obligations prévues » dans cette loi, « ce qui engage la responsabilité de l'hôpital pour les préjudices qu'il a subis ». Le juge les a évalué à 1500 $.

Entretemps, plusieurs dysfonctionnements mineurs subsistent ici et là et il y a une grande difficulté à faire des ajustements, souvent mineurs, qui élimineraient bien des frustrations citoyennes. Ce qui laisserait plus d'espace pour des débats de fonds, non? Car, comme évoqué par la chronique ci-jointe (bouton), cela vole un peu bas, parfois...Et un exemple à Forestville, parmi plusieurs, de «problème» qui devrait pouvoir se règler, avec plus de flexibilité et d'initiatives (ou de pouvoir d'agir) par des responsables près de ces mécanismes. Voir les liens ci-dessous..!

L'amélioration des systèmes de santé et des services sociaux publics emprunte plusieurs voies. Ce tout récent précédent d'un patient/usager indemnisé via un recours à la Cour des petites créances ouvre une nouvelle voie quant à rendre le système et les organisations imputables et réactives, lors de situations inacceptables. Une heureuse opportunité, à l'heure où les systèmes de plaintes via les Commissaires dans les établissements semblent perdre de leur efficacité et de leur impact.  

Deux experts de la gouvernance tirent 3 leçons de l'imbroglio du système de paye Phénix, lesquelles sont tout à fait transposables au réseau québécois de la santé et services sociaux québécois dans les dernières années. #1 = Se méfier, toujours se méfier, du mirage des économies d’échelle mirobolantes provenant de l’intégration de systèmes complexes    #2 = Les projets d’envergure doivent s’accompagner d’une gouvernance serrée par des personnes hautement compétentes dans le domaine. Cette gouvernance inclut la supervision des informations fournies aux décideurs ultimesCliquez sur le bouton ci-joint pour connaitre la 3ième leçon!

​​-

​​-

Est-ce qu'on se trompe de cible??? Un recours collectif pour les frais chargés par BONJOUR SANTÉ (20$) - est-ce vraiment la priorité à rechercher quant à la gratuité des services en santé? Alors que des services clairement assurés font encore l'objet de facturations que nous jugeons outrancières et dont personne ne se soucie - comme les 40$ (omnipraticien) et 50$ (spécialiste)  facturés aux patients pour un rendez-vous manqué dans des cliniques & les échograhies effectuées par des spécialistes autres que les radiologistes? LE MÉNAGE DES FRAIS ILLÉGAUX OU INACCEPTABLES DOIT SE FAIRE D'ABORD AILLEURS, NON?

​​​​​+

​​-

​​​​​+

​​​​​+

LES WOWS de juin 2018!(mi-juin/fin-juin)

LES WOWS de juillet 2018!(mi-juillet/fin juillet)

​​​​​+

​​​​​+

Le même constat déjà bien documenté vient de nouveau d'être démontré!  Au-delà d'un certain seuil, les «travailleurs du savoir» comme les médecins ne sont pas stimulés dans leur productivité par le salaire... Un constat qui n'a pas eu de conséquence concluante pour le réseau québécois et qui illustre les dérives des dernières années...(Cliquez sur le bouton ci-dessous!)

 

Quelles seront les réactions et résistances des grands mandarins du MSSS qui ont menés tambour battant les réformes du Dr. Barrette, en y prenant goût, en exerçant un pouvoir centralisateur sans équivalent depuis le début des années 1970 - soit avant la mise en place des instance régionales avec la réforme Castonguay-Nepveu. Pour ces adeptes & croyants du «nous pensons & vous exécutez», le changement de paradigme annoncé est de taille. Pourront-ils VRAIMENT se recycler? Ou devront-ils quitter? Ou devra-t-on les obliger à passer à autre chose? Tout un enjeu de gestion du MSSS! Car ce n'est pas une conversion évidente...

Il en est de même pour nous à CISSSLIBREPAROLE.COM: notre naissance est liée à l'arrivée du Dr. Barrette. Nous sommes à réfléchir à notre repositionnement dont nous vous feront part .. en temps et lieu.. sous peu.

 

​​​​​+

​​-

LES WOWS de septembre 2018! (début sept/mi-septembre)

​​-

LES WOWS d'octobre 2018! (pour tout octobre!)

La récente canicule a permis de constater qu'il y a peu de réflexions organisées quant au devenir des mesures proactives pour faire face - de façon préventive mais aussi palliatives - aux enjeux du futur quant à la santé des populations: où et comment s'organise la lutte contre les ilôts de chaleur  dans les villes? Qui anime et stimule ces actions interministérielles et intersectorielles? Quel est le plan de mise à niveau des CHSLD, pour les mettre à l'heure des besoins croissants face au réchauffement climatique? Au delà des anecdotes,  qui articule cette vision????

«Our aim is to use the next several years to make the biggest national move to integrated care of any major western country.»  NHS England 2017, p 31
Une ambition démesurée? A la veille d'une campagne électorale au Québec - pourquoi ne pas s'inspirer des plus ambitieux!    Réponse à ces 12 questions dans le bouton ci-dessus...

1. Why is change needed?     2. What are integrated care and population health?
3. What’s happening with new care models?    4. What’s happening in integrated care systems?
5. What are ACOs and why are they controversial?   6. How are integrated care systems and partnerships developing?   7. What has this way of working achieved?    8. What do these developments mean for commissioning?   10. Are these developments really a way of making cuts?
11. Will these developments lead to privatisation?   12. Where next?

Ci-dessous: quelques boutons permettant d'accéder à des articles percutants cités dans des WOW antérieurs  (du début 2017 - bilan an 2 & de 2018)

​​-


Un nouveau trio pilotera la santé et les services sociaux au Québec : Mme Danielle McCann, Dr. Lionel Carmant et Mme Marguerite Blais. Cela mérite un WOW positif! Car il y a là une touche d'humanisme dans la personnalité de ces nouveaux titulaires de charges publiques importantes . Et aussi l'espoir d'un changement dans le ton et l'approche quant aux enjeux et défis à relever - lesquels ne sont pas moindres pour autant! Sans doute aussi qu'une certaine décentralisation, annoncée en campagne électorale, permet d'envisager un peu de répit dans les ordres venus d'en hautet l'ouverture à un travail plus collaboratif avec les instances du réseau, incluant les associations de gestionnaires. A suivre!!!

LES WOWS de juillet 2018!(début-juillet/mi-juillet)

La dégradation des services en CHSLD s'est faite progressivement à coup de contraintes budgétaires, de vieillissement de la  population, de négligence dans la formation du personnel et d'une relève adéquate. Le tout récent rapport 2017-2018 de la Protectrice du citoyen nous le rappelle, dans la suite des rapports précédents. Un espoir de changer cette réalité avec la nouvelle ministre Mme Blais? A voir!

Regardons nos voisins ontariens!...Les éclairages sur leur système de santé nous apprend que les mêmes maux les frappent - mais avec une différence IMPORTANTE! Leurs analyses pour s'attaquer aux changements requis SONT DISPONIBLES, TRANSPARENTES ET DIFFUSÉES AU PUBLIC. Dans le rapport annuel A LA HAUTEUR 2018, on apprend ainsi que l'équivalent de 10 hôpitaux de 400 lits (!!!) sont accaparés quotidiennement par des patients en attente de quitter l'hôpital! Rien de moins! «Dans plusieurs cas, ce sont des patients âgés en attente d'une place en longue durée, tandis que certains attendent une place en réadaptation ou pour des soins et services adéquats à domicile». Ces constats côtoient de meilleures nouvelles, comme la diminution des temps d'attente en chirurgie & pour initier des traitements du cancer.  Pour toutes ces analyses fouillées, consultez le rapport annuel 2018 de Qualité Ontario (en français ou en anglais). Et rêvons d'un rapport équivalent pour le Québec!

​​-


«Les systèmes de santé intégrés anglais – vision, défis et perspectives»

 

Le National Health Service (NHS) en Angleterre fait face aux mêmes défis que le Québec !!! Contraintes financières importantes depuis 7 ans (sous un gouvernement conservateur), croissance des demandes et des besoins liée notamment à une population de plus en plus agée. Lisez (bouton ci-joint) sur ce qui amène un changement de vocabulaire du NHS pour mieux camper la vision d'articuler des systèmes de santé intégrés dans les 10 régions opérant de cette façon en Angleterre. Au départ, un constat clair: «It has been clear for some time that simply working our current hospital-based model of care ... is not the answer

En ce début de campagne électorale, plusieurs mesures sont déjà annoncées, promises et mises en valeur par les différents partis. Force est de constater que le tout est présenté aux électeurs/électrices de façon très disparate, souvent sans une mise en contexte qui permette de donner du sens aux propositions, de jauger de leur pertinence pour la santé et le bien-être des personnes au Québec. A cet égard, nous vous invitons à suivre les commentaires du Dr. Alain Poirier sur les déterminants de la santé = fort éclairants. Un rappel que, bien que l'espérance de vie ait augmenté de 30 ans, à peine 5 de ces années «gagnées» sont tributaires des soins et services: d'autres déterminants (habitudes de vie, environnement, logement, aisance financière, diminution des inégalités, etc...) sont en jeu! A quand plus de place au contrôle des pesticides? A la production de nourriture plus saine, etc.? Cliquez  sur le bouton ci-joint!

​​​​​+

Les défis du XXIième siècle en santé et services sociaux au Québec concernent notamment le vieillissement de la population et les maladies chroniques. Mais la campagne électorale aborde bien peu ces défis avec une vision large et systémique.  Le mot du Dr. Hébert nous le rappelle: son projet d'assurance-autonomie en était un de l'envergure de ceux de l'assurance automobile et du réseau de garderies. Il est disparu du débat public, à l'ère des micro-mesures et du clientélisme étroit MAIS SA PERTINENCE DEMEURE. Et ceux qui disaient que nous n'en avions pas les moyens ont pourtant investi AU MOINS 2 MILLIARDS DE TROP DANS LA RÉMUNÉRATION DES MÉDECINS QUÉBÉCOIS. Nous serions nettement mieux équipé pour faire face à ce défi aujourd'hui et nous en avions les moyens!

LES WOWS de décembre 2018! (pour tout décembre!)